Augmentation du prix des denrées alimentaires: Tout est prévu dans l’annexe fiscale 2021

Augmentation du prix des denrées alimentaires: Tout est prévu dans l’annexe fiscale 2021

 
“L’année 2021 devra être ainsi celle d’une reprise robuste”. À travers cette phrase de l’annexe fiscale 2021, l’on devrait avoir une idée sur tout ce qui se passe actuellement. Après avoir connu une année 2020 difficile à cause de la pandémie du COVID, l’économie ivoirienne doit reprendre en 2021 la place qu’elle a connu depuis 2011. C’est l’objectif que l’État de Côte d’Ivoire s’est fixé pour la nouvelle année.
 
Depuis quelques jours, le panier de la ménagère en Côte d’Ivoire connaît des changements. Le prix de plusieurs denrées alimentaires a connu une augmentation, notamment l’huile. Le lait des nourrissons n’échappe pas à cette augmentation des prix. Cette situation créée des grincements de dents chez le consommateur ivoirien. Sont nombreux les Ivoiriens qui se demandent les raisons de ces augmentations qu’ils constatent. La réponse à cette question se trouve dans l’annexe fiscale 2021.

Le gouvernement ivoirien rappelle dans l’annexe fiscale 2021 se fait dans un contexte mondial marqué par une crise sanitaire inédite causée par la pandémie de coronavirus (COVID-19) qui a des répercussions tant au plan social qu’au plan économique. Avant de spécifier qu’en Côte d’Ivoire, cette situation a entrainé une décélération de la croissance économique, alors que depuis 2011, le pays enregistre des taux de croissance parmi les plus élevés au monde.
 
“L’objectif en 2021 sera d’inverser cette décélération”, précise l’État dans l’annexe fiscale 2021. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement dit avoir entrepris des actions vigoureuses en adéquation avec le Plan national de Développement 2021-2025, en vue de relancer significativement la croissance. “L’année 2021 devra être ainsi celle d’une reprise robuste”, tel est martelé dans l’annexe fiscale 2021 par le gouvernement ivoirien.
 
Dans cette perspective, l’État de Côte d’Ivoire indique qu’il est nécessaire de définir une politique fiscale axée sur cet objectif général. “Cette politique aura un double objectif”, a-t-il précisé toujours dans l’annexe fiscale 2021. Parmi ces objectifs qu’il veut atteindre, le gouvernement veut améliorer significativement le taux de pression fiscale, tout en veillant à sa meilleure répartition.
 
Pour le gouvernement, l’annexe fiscale 2021 s’inscrit dans cette perspective. Et elle a été élaborée autour des deux axes stratégiques, à savoir,  le renforcement de la mobilisation des ressources fiscales et le soutien à l’économie nationale.
 
L’atteinte de ces objectifs fixés par l’État pour l’année 2021 n’est pas sans conséquence, notamment sur le panier de la ménagère. Mais aussi, elle demande beaucoup de sacrifices de la part du contribuable ivoirien. D’où des augmentations du prix de certaines denrées alimentaires constatées çà et là en ce début d’année. Une autre question se pose, les Ivoiriens supporteront  ces charges ?

Diane Kablankan

Tags