Culture/FECZA 2021: le Commissaire général exhorte la population de ZAPATA à se mobiliser pour la1ère édition

Culture/FECZA 2021: le Commissaire général exhorte la population de ZAPATA à se mobiliser pour la1ère éditi

« L’amour n’a de sens que s’il est partagé. De la même manière que nous recevons, nous devons apprendre à donner à ceux que nous désirons et à démontrer toute notre affection, au-delà des mots, avec des actes concrets », telle est la substance de la vocation que s’est assignée le Commissaire général en initiant le Festival Culturel de Zapata (FECZA).

En effet, la 1ère édition du Festival Culturel de Zapata (FECZA) aura lieu à Zapata, quartier culte de Gagnoa chef-lieu de la région du Goh sous le thème « ZAPATA, Cité de Paix et de Cohésion Sociale », du 10 au 11 septembre 2021. Cette information nous a été livrée par le Commissaire général, Abdul De Vagba, lors d’un entretien.

Selon Abdul De Vagba, l’édition 2021 du FECZA qui se veut une plateforme culturelle et sociale incontournable de la région du Goh sera marquée par des compétitions de maracana, des manifestations culturelles et folkloriques, des concerts, des dons de sang à la maternité du CHR et aux prisonniers, des échanges culturels…

Outre cet aspect, le commissariat général du FECZA voudrait bien laisser une empreinte indélébile à ses parents à travers quelques œuvres caritatives pour porter secours aux plus nécessiteux de leurs contemporains, non seulement au sein du quartier, mais dans la région du Goh.

Au-delà de son caractère social, le festival permet au quartier Zapata d’amorcer un élan de développement à travers des actions de partage, d’amour et de solidarité.

Plusieurs artistes sont également au programme des concerts comme Jessy Lacry, Stars Lights, Ano Legrand, G. Ben Aroufa, Black Racine, Rodney Monke Tonga et plusieurs artistes de la Région du GÔH ainsi que des surprises.

Toutefois, il demande à tous ceux qui sont épris de culture et le don de soi de se l’accaparer. Car, c’est une occasion pour les ressortissants de se retrouver autour des actions de développement et également à tous ceux qui ont entendu parler de ZAPATA qui a connu des sommités de découvrir ce quartier culte de la ville de Gagnoa.

Par ailleurs, il lance un appel à l’aide aux autorités locales afin de lui apporter un soutien matériel et financier. « Car, quand un enfant nait, il faut l’aider à grandir. Et c’est la région qui en bénéficiera », a-t-il martelé.

J. E

Tags