Invité de l’Unapoci, le Député Armand Ouégnin lance un appel : «J’invite les Ivoiriens à adhérer au nouveau parti de Gbagbo pour la reconquête du pouvoir »

Invité de l’Unapoci, le Député Armand Ouégnin lance un appel : «J’invite les Ivoiriens à adhérer au nouveau parti de Gbagbo pour la reconquête du pouvoir »

Réinstaller Laurent Gbagbo au pouvoir. C’est la règle de l’engagement que s’est fixée l’Union nationale des Agoras, Parlements et Orateurs de Côte d’Ivoire (Unapoci) qui, à l’appel de son président Tiéhidé Ladislas, a battu le rappel des troupes, le samedi 18 septembre 2021, à Yopougon. Ce, cours d’une grande cérémonie de redynamisation des structures d’animation et de combat de l’Unapoci.
Ce rendez-vous des animateurs des espaces de libre expression de Côte d’Ivoire a eu le cachet spécial de la présence effective du Député Georges-Armand Ouégnin, président de la plate-forme politique Ensemble pour la Démocratie et la souveraineté (EDS), en sa qualité de parrain de ladite cérémonie. Après un accueil chaleureux dû à son honorable rang, en compagnie de son suppléant Ikpo Ladji, du Fédéral du parti de Gbagbo à Yopougon, Kouassi Bertin et du Dr Sonzaï Théodore, chargé de la jeunesse de Gbagbo dans le Guémon, l’Honorable vice-président du Parlement ivoirien, invité spécial du jour, a axé son intervention autour du thème : «Le président Laurent Gbagbo et la création du nouveau parti politique». Avant de décortiquer le thème soumis à sa réflexion, le Député Armand Ouégnin a salué et rendu un vibrant hommage à Tiéhidé Ladislas et à l’Unapoci, pour le combat mené sans relâche pour la libération de Laurent Gbagbo et aux côtés de Laurent Gbagbo. «Laurent Gbagbo a été définitivement acquitté le 31 mars 2021 et il est triomphalement rentré le 17 juin 2021. Une fois rentré au pays, il a posé des actes de réconciliation. Il a rendu visite aux présidents Ouattara au Palais et Bédié. Dans un esprit de réconciliation, il a fait la démarche d’aller rencontrer Ouattara. En plus de tous ces faits, Laurent Gbagbo a pensé à un nouveau parti pour atteindre nos objectifs. Quand le congrès va sortir le parti, il y aura de nouvelles adhésions. Laurent Gbagbo est esprit, je vous invite à adhérer au parti. Nous allons mettre en place un parti que tout le monde va envier», a expliqué l’invité spécial. Avant d’annoncer le combat de la reconquête du pouvoir. «Aller dire aux Ivoiriens, dans tous les hameaux, que nous aller fonder un grand parti pour reconquérir le pouvoir d’État. C’est un défi à relever pour le bonheur des Ivoiriens. Je vous appelle à adhérer au nouveau parti. Pour une Côte d’Ivoire, prospère et rayonnante et pour définitivement mettre fin à la crise de la réconciliation», a-t-il lancé à son auditoire.
De son côté, dans une intervention introductive, le président de l’Unapoci a salué la présence du Député. «Merci d’être présent à nos côtés, Honorable, pour avoir accepté d’être avec nous. Il fallait qu’on se retrouve, après 10 ans de combat pour partager des expériences, autour d’un repas et dire merci à tous nos combattants blessés, emprisonnés, ou encore tombés sur le champ d’honneur. Merci d’avoir répondu à notre invitation. L’Unapoci et Eds ont une histoire et commune», a-t-il adressé à l’honorable hôte. Suite à cette intervention, Tiéhidé Ladislas a reçu les hommages du Fédéral de Yopougon, Kouassi Bertin. «Le Président Tiéhidé est un grand homme. Quand il s’agit de combattre pour et aux côtés du Président Laurent Gbagbo, l’Unapoci a été toujours pressente. Et nous avons toujours travaillé ensemble et mené le combat sur le terrain. Au nom de la Fédération de Yopougon, nous disons merci au président Tiéhidé Ladislas», a lancé le Fédéral Kouassi Bertin à l’endroit du premier responsable de l’Unapoci. Avant de rappeler qu’après avoir attaché les postes des députation au Rhdp à Yopougon, la Fédération vise la Mairie. Et à ce sujet, Kouassi Bertin ajoute que la Fédération compte s’en donner tous les moyens pour reconquérir la Mairie.
Enfin, au cours de leurs différentes interventions, en présence de l’hôte de marque, les orateurs des Agoras et parlements ont focalisé leurs interventions autour des préparatifs du congrès constitutif du nouveau parti politique de Laurent Gbagbo, du rôle de chaque membre du bureau national de l’Unapoci, de l’esprit d’équipe et de la redynamisation de leur plate-forme. Sans oublier les témoignages faits des ex-prisonniers, malades et blessés des derniers événements politiques.
S’adressant à son auditoire, Tiéhidé Ladislas, président de l’Unapoci a retracé le contexte et le parcours de la lutte menée par les orateurs, au sein des espaces de libre expression. Non sans consigner l’objectif assigné aux orateurs après la libération de Laurent Gbagbo. «En pays Gouro on dit  » chacun a sa manière d’enceinter sa femme ». Nous autre, Unapoci , avons choisi les parlements et agoras pour nous exprimer et suivre Laurent Gbagbo. Nous avions des objectifs en mettant sur pied l’Unapoci. Le premier est le retour du président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire. Cela a duré 10 ans et pendant ce temps, nous avons enregistré des morts, blessés, prisonniers. Il est temps pour nous de marquer une pause pour dire merci aux amis qui nous ont aidés à mener la lutte. Nous voulons vous être reconnaissants et vous inviter à vous engager pour le 2ème objectif qui est de remettre le président Gbagbo au pouvoir», a fait savoir le premier responsable des animateurs des espaces de libre expression, non sans établir la nouvelle règle de l’engagement que s’est fixée l’Unapoci, au terme d’une nouvelle mission à accomplir. «Le deuxième objectif est de l’installer au pouvoir d’État. Pendant le combat de la libération, nous avons enregistré des blessés, des morts, des prisonniers à qui nous rendons hommage ici et maintenant. Nous vous disons merci pour votre courage et votre ténacité. L’Unapoci vous est et vous sera toujours reconnaissante pour votre devoir de sacrifice et votre sens de l’honneur», a-t-il remercié les combattants de l’Unapoci. Avant de réengager ses troupes au combat de la reconquête du pouvoir d’État. «L’Unapoci vous réengage au combat. Celui de réaliser le 2ème objectif qui est de remettre au pouvoir Laurent Gbagbo», a-t-il sonné la mobilisation.

Chris Odilon

Tags