Mobilisation pour le PPA-CI : Le National Kamé Kamé aux militants : « Que chacun mouille le maillot sans ruse, sans compromission, sans peur »




La section du Parti des Peuples Africains (PPA-CI) d’Assonvon dans la fédération de yopougon a présenté son bilan moral et financier de l’année 2021. Ce, au cours de la dernière Assemblée générale qui s’est déroulée le dimanche 12 décembre 2021, au grand préau de la cité Sifca.

Cette AG bilan a eu pour invité spécial,  le national Guillaume kamé kamé,  membre de la direction du PPA-CI, en charge des personnes vulnérables, personnes handicapées et du troisième âge. L’ordre du jour de cette AG s’est articulé autour de quatre temps forts. À savoir, les informations, le bilan des activités de l’année 2021, l’analyse de la situation socio-politique et les points en divers . Dans sa prise de parole, le secrétaire général de ladite section, François Sehi-Bi Gohi, a d’entrée remercié la présence de tous les Secrétaires généraux de bases et de leurs différents délégués qui constituent l’assemblée de la section en présence de Kahonou Jones, membre du bureau fédéral ppa ci de yopougon et représentant du fédéral Kouassi Bertin . Il a ensuite rendu hommage aux militants de sa sections pour le combat de la libération et du retour du président Gbagbo en Côte d’Ivoire et leur a demandé de demeurer mobilisés pour la suite de la lutte . C’est après un long débat que le bilan de l’année 2021 a été approuvé par les délégués par acclamations. 
Prenant la parole au nom du fédéral Kouassi Bertin,  Kahonou Jones a félicité les militants pour le travail bien fait.  «Ensemble nous avons gagné de grandes batailles ici à yopougon , la libération et le retour du président Gbagbo mais aussi les élections législatives de 2021 . Ils ont voulu nous arracher notre victoire mais notre détermination les a freiné dans leur élan», a-t-il déclaré.

Prenant la parole pour analyser la situation socio-politique  , kamé Kamé a sonné la mobilisation pour le rayonnement du nouveau parti. Lire son intervention intégrale retranscrite.




 » Quand ceux qui ont tout eu du président Gbagbo ont fui le combat après son arrestation en 2011, c’est vous les bases , les sections et les fédérations qui êtes montées au créneau pour faire front au régime  de Alassane Ouattara. C’est donc vous le contenu de l’enveloppe dont a parlé le président Laurent Gbagbo. On vous dit grand merci .Vous avez laissez des traces de par votre détermination et l’histoire vous retiendra positivement. L’histoire retiendra que vous n’avez pas été des lâches, que vous n’avez pas trahi et capitulé. Aujourd’hui, le président Gbagbo a créé un nouvel instrument de combat, le PPA-CI. C’est notre outil de combat . Nous nous sommes dépouillés de l’ancienne peau qui nous démangeait fort pour faire place à une nouvelle mais nous gardons toujours notre force de résistance et de combat dans la dignité.
C’est pourquoi, nous serions bien heureux de voir se construire un instrument fort au service du peuple et pour le peuple que  de se construire nous même en rendant l’instrument faible sur le terrain. Que chacun mouille le maillot pour notre nouveau parti le PPA-CI sans ruse, sans compromission, sans peur, sans calcul mais avec détermination. Le président Laurent Gbagbo nous engage sur le terrain, battons nous donc dans la dignité pour la victoire finale car la valeur d’un homme politique réside dans sa capacité de se disposer pour le combat sur le terrain et partout où besoin se fait sentir .

Ils ont livré une guerre contre le président Laurent Gbagbo, mais ils ne l’ont pas vaincu. Ils l’ont exhibé aux yeux du monde quand ils se sont saisis de lui et transféré à Korhogo, mais il n’a pas été affecté moralement parce qu’il est un oint de Dieu. Ils l’ont déporté à La Haye et ont dit que s’en était fini pour lui. Mais il est revenu de là où ils ont juré qu’il ne reviendrait jamais. Le président Laurent Gbagbo n’a pas encore fini sa mission à la tête de la Côte d’ivoire. C’est pourquoi, Dieu l’a ramené dans son pays. Il sera donc réhabilité dans tous ses droits présidentiels . Notre mission aux côtés du président  Laurent Gbagbo n’est pas encore finie. Ne baissons donc pas la garde. Le serpent a toujours la tête levée. Ne jetons pas le bâton. Le bâton c’est notre engagement,  notre détermination,  notre fidélité et notre loyauté .
Consacrons plus de temps au terrain pour implanter le ppa-ci partout dans les villes, villages et hameaux du pays et mobilisons les populations pour la cause du président Laurent Gbagbo que de vouloir jouer au chef inutilement dans les bureaux climatisés ici à Abidjan. La pratique du terrain politique ne ment pas, il demeure le seul et vrai parrain d’un homme politique. Le poste de responsabilité politique n’est pas un bouquet de fleur pour s’en orgueillir mais plutôt pour fructifier le talent que chacun et chacune de nous a reçu du Président Gbagbo. Mettons nous donc au travail. C’est au résultat que chacun sera jugé et non à l’applaudimètre. Nous avons un premier défi à relever avant la présidentielle de 2025 ,  les élections municipales et régionales de 2023. C’est pourquoi, nous sommes heureux que les président Laurent Gbagbo et Konan Bedié soient ensemble et c’est ça qui fait peur à certains qui manquent d’arguments et traitent déjà notre alliance avec le pdci de dupe. Mais où est leur problème? Chacun est libre de s’allier à qui il veut dans le but de défendre l’intérêt du peuple. Ou bien ils savent déjà leur sort avec cette alliance entre le PPA-CI et le PDCI . L’intérêt du peuple nous oblige à nous organiser en alliance pour amener le Rhdp à rendre, à partir de 2023, les communes et les régions prises en otage depuis 2011 . Cela fait partie de nos premiers objectifs avant d’avancer vers le pouvoir d’Etat en 2025. Leur bruit ne doit pas nous distraire d’atteindre  notre objectif. C’est une affaire de quand deux se mettent ensemble , le troisième tombe. Donc ils vont tomber forcément.

Aujourd’hui, le mal collectif que les Ivoiriens côtoient et se partagent au quotidien, c’est la pauvreté et la mendicité que nous impose le pouvoir RHDP depuis son accession au pouvoir d’état en 2011 après la guerre faite au président Laurent Gbagbo. A chaque jour sa peine. On nous dit que vingt milliards seront encore investis pour la mise aux normes de la FIFA du nouveau stade olympique de N’dotré inauguré l’an dernier et qui n’a jamais accueilli une seule compétition nationale et internationale. C’est une véritable escroquerie morale et financière de la part du gouvernement de monsieur Alassane Ouattara. Ce stade est à l’image du bitume biodégradable qu’on nous présente à longueur de journées, mais qui, après quelques gouttes de pluie, n’existe pratiquement plus. C’est honteux tout cela. Que le pouvoir de Ouattara prenne le peuple au sérieux un jour.

Chers amis, même pour le recensement de la population et de l’habitat 2021, le pouvoir annonce déjà qu’il ya eu 25 millions de personnes déjà recensées. Mais on dit que ça été bâclé et eux ils annoncent un chiffre .c’est sur la base de quoi alors ?  Ils ont vraiment l’art de la démagogie et de la surenchère et c’est comme ça qu’ils nous gouvernent malheureusement depuis 2011 dans le mensonge et dans l’intox . C’est pourquoi, le peuple de Côte d’Ivoire doit s’attacher au président Laurent Gbagbo, homme de valeur et non de faveur et à son parti le ppa ci pour la reconquête du pouvoir d’État en 2025 . En avant pour le combat aux côtés du président Laurent Gbagbo pour le bonheur des Ivoiriens. Je vous remercie. « 

Direct infos avec Sercom

Tags